[Article invité] « Mes étoiles noires : de Lucy à Obama » Lilian Thuram

Un vent nouveau souffle sur le blog, comme la nouvelle année nous dresse le lit de longs nouveaux jours, qui j’espère, seront agréables pour tous. Je reçois aujourd’hui, chose inédite sur cet espace, en « article invité » une chronique du blogueur  littéraire Eurydoce Désiré Godonou consacrant sa lecture de l’essai « Mes étoiles noires : de Lucy à Obama » de Lilian Thuram 

dz3
Crédit : Melty

L’idée que les Africains  et plus précisément les Noirs n’ont rien apporté à l’humanité n’est pas seulement ancrée dans la tête des racistes blancs. Certains africains en sont aussi convaincus. Chez  ces derniers,  cette méconnaissance  de l’histoire de leurs ancêtres doublée d’un complexe d’infériorité se manifeste par des phrases comme : « Ah les blancs sont vraiment  forts ».

Mais comme je viens de le dire, c’est juste de méconnaissance qu’ils souffrent. Et dans le trou noir de l’ignorance, un livre est une étoile qui brille de mille feux. « Mes étoiles noires » de Lilian Thuram vient à point nommé.

Ce livre paru en 2010, explore le temps et l’espace et répertorie des inventions, ou des faits remarquables dont l’homme noir est acteur et auteur.  Après avoir feuilleté quelques pages de l’ouvrage, il sera désormais impossible  à quiconque d’affirmer que «  l’homme noir n’est pas encore entré dans l’histoire ».

Mes étoiles noires est  donc un  vibrant hommage au génie, à la créativité, à l’intelligence des Noirs.

Mais ce n’est pas sur le ton de la revanche. Il n’expose pas des réalisations des Noirs pour les opposer à celles de l’homme Blanc. (Dieu sait que je déteste employer ces termes : Noir, Blanc ! Parfois, et presque toujours, je voudrais être juste un humain…)

C’est un ouvrage scientifique, objectif, pédagogique. Ainsi, s’adresse-t-il à tous les hommes sans distinctions…

dz1
Crédit : Amazon.com

J’ai fait des découvertes époustouflantes comme de savoir qu’Esope – dont s’est inspiré Jean de la Fontaine pour ses Fables – est un Noir, de même que Alexandre Pouchkine, le plus grand poète russe !

J’ai été heureux de lire que le  premier homme au pôle nord est en réalité un noir du nom de Mathew Henson. Content aussi de découvrir que longtemps avant Obama, un noir s’est présenté à la présidentielle américaine : Frederick Douglass.

Un chapitre est consacré aux scientifiques, inventeurs et chercheurs. La liste n’est évidemment pas exhaustive. Mais vous serez  vraiment impressionnés de voir que des objets du quotidien sont en fait des inventions de Noirs.

Dans la catégorie des objets à usage domestiques, citons le réfrigérateur  de John Stenard en 1891 et le système d’ouverture et de fermeture des ascenseurs d’Alexander Miles, en 1881.

Dans la catégorie des transports, les feux de circulations de Garrett A. Morgan, l’électrification du chemin de fer Grandville T. Woods. Vous découvrirez aussi  les inventions des noirs dans le domaine de la santé,  de la mécanique, des communications, de la mathématique, de l’astronomie etc.

Il n’y a aucun domaine où l’homme noir n’ait exercé son génie et sa créativité. Il a beaucoup apporté et apporte beaucoup à l’humanité. L’intelligence n’est pas fonction de la couleur de peau !

Ce qu’on obtient à la lecture de ce livre, c’est de la fierté quand on est Noir mais tout simplement de la culture, de la connaissance quand on est humain. Et c’est le plus important pour moi.

dz2
Crédit : Burkina24

Je pense que Mes étoiles noires doit être divulgué de par le monde et surtout dans nos pays africains. C’est un vaccin contre le racisme, un remède contre ce complexe d’infériorité des noirs dont j’ai parlé au début.

J’aimerais saluer quelques qualités de l’œuvre.

  • Un document riche et très documenté : le livre comporte pas moins de 400 pages et la bibliographie s’étend sur quatre (04) pages.

  • le livre est diversifié : il parcourt toute l’histoire de l’humanité, et présente aussi bien des femmes que des hommes  explorateurs, que des inventeurs, des sportifs, des guerriers, des artistes.

. – le style est accessible et attrayant.

  • le coût : 3000FCFA en Afrique et en Haïti afin d’être accessible au plus grand nombre et surtout aux personnes les plus concernées… En lisant ce livre vous serez désormais en mesure de citer Noirs explorateurs, pharaons, philosophes, scientifiques… etc.
dz4
Crédit : pixabay.com

Ainsi la prochaine fois que vous entendrez dire  » Les Blancs sont trop forts » vous aurez la réponse juste : » les Noirs aussi. Bref les Hommes sont forts ! ». Mes étoiles noires de Lilian Thuram est très inspirant et redonne aux Africains – et à tous les hommes- confiance et espérance. L’intelligence et le génie  n’ont rien à voir avec la couleur de la peau.

Ce livre est bien mis en évidence dans ma bibliothèque personnelle. Je le recommande aussi aux usagers du service d’information documentaire où je travaille. Vous savez ce qu’il vous reste à faire…

dz5
Crédit : Eurydoce Désiré Godonou

Merci pour votre livresque attention !

Publicités

3 commentaires sur “[Article invité] « Mes étoiles noires : de Lucy à Obama » Lilian Thuram

Ajouter un commentaire

Laissez-moi un commentaire ou des remarques...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :